La prédiction

La voyante avait prédit au noble qu’il se ferait un jour attaquer dans une ruelle sombre, son corps abandonné aux rats dans le caniveau. Lorsque le noble lui demanda si cette prédiction pouvait être contrée, elle hocha la tête. Nous forgeons nos propres destins, lui dit-elle. Il tient à chacun d’altérer le sien.

Le noble, soucieux de sa protection, décida donc de ne jamais voyager sans arme. Il choisit une jolie dague au pommeau orné de rubis et à la lame acérée. Mais quelques années plus tard, alors qu’il rentrait d’une soirée trop arrosée, un malfrat vit briller les joyaux à sa ceinture, le suivit et le poignarda dans le dos à la faveur de l’obscurité. Le voleur s’empara de la précieuse dague, laissant le noble agonisant, et s’enfuit dans la nuit.

Nous forgeons nos propres destins.

Date d’écriture: 2020

Une réflexion au sujet de « La prédiction »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s