Le voisin idéal

Monsieur Martin était aussi proche que possible du voisin idéal. Toujours poli, toujours le sourire, toujours prêt à donner un coup de main pour porter les courses, tenir la porte ou dépanner de quelques œufs.

Il était universellement apprécié dans tout le quartier, aussi furent-ils tous choqués quand la police frappa à la porte de monsieur Martin pour l’emmener en prison.

On avait retrouvé les cadavres de quatre femmes dans sa cave. Monsieur Martin, ce condensé de gentillesse, était en réalité un serial killer.

Date d’écriture: 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s