Le pouvoir

Elle, c’est Alice. Une petite fille de neuf ans, cheveux blonds avec deux nattes et un ruban, une petite robe blanche à pois bleu foncé, et son attention entièrement prise par un jeu avec ses copines. La marelle, si je vois bien.

Moi, c’est John, et j’ai le pouvoir de décider ce qu’il adviendra de sa vie.

Je ne suis pas son professeur.

Je ne suis pas son père.

Je ne suis pas son tuteur.

Je suis un gamin de neuf ans qui s’est embrouillé avec elle.

Je suis un gamin de neuf ans qui l’a en ligne de mire, dans le viseur du fusil de chasse de son grand-père.

Date d’écriture: 2020
Aux victimes des trop nombreuses fusillades à travers le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s