Destruction mutuelle assurée

L’humanité avait détruit toutes les planètes des blobs, comme la presse avait jadis baptisé l’espèce extra-terrestre. Difficile d’affirmer qui avait commencé à attaquer l’autre, mais l’humanité avait remporté le premier combat décisif. Une attaque surprise, alors que la flotte blob était encore engagée dans des manœuvres de combat dans l’espace profond, quelques milliers d’ogives, et le monde central des blobs avait été noyé sous le feu nucléaire. Encore quelques heures, et les mondes périphériques subissaient le même sort.

Tous s’attendaient à une reddition sans conditions de la flotte blob, ou à sa fuite dans les confins les plus reculés de la galaxie. Au lieu de quoi, les blobs répliquèrent avec fureur et incinérèrent les mondes humains. Notre flotte revint bien sûr au plus vite, mais les vaisseaux étaient trop éloignés pour pouvoir les arrêter à temps. Des milliards de vies furent réduites en cendres en quelques instants… le parfait reflet des milliards de blobs qui avaient été anéantis quelques jours plus tôt.

Leurs forfaits accomplis, les deux flottes convergèrent ensuite l’une vers l’autre. Une bataille épique eut lieu durant plusieurs semaines, dans laquelle 99% des deux flottes s’anéantirent mutuellement. A la fin, ne restèrent qu’une dizaine de vaisseaux de chaque camp.

Ces vaisseaux, naturellement, continuèrent de s’affronter. Simplement, ils passèrent de l’affrontement frontal à un jeu du chat et de la souris, chacun tentant de prendre l’autre par surprise, puis de battre en retraite avant de s’attirer le feu ennemi. En vingt ans, les maigres escadres survivantes s’annihilèrent l’une l’autre à leur tour.

Et maintenant, il ne restait plus qu’un vaisseau humain luttant bec et ongle contre un vaisseau blob. Mais le statu quo était sur le point de se terminer. Jill avait sous les yeux le dernier ennemi, dont elle venait de réduire en miettes les derniers drones de combat. Le blob, qu’elle avait baptisé Bob pendant les années qu’avait duré leur combat, était enfin à sa merci.

Elle allait terminer cette guerre. Venger l’humanité toute entière. Elle débloqua le verrou du silo de missiles, et posa le doigt sur la commande de lancement. Mais elle n’appuya pas. Une étrange pensée venait de traverser son esprit.

Bob et elle étaient les dernières lueurs de conscience de toute la galaxie. Si elle le tuait, il ne resterait plus qu’elle. Que faire, seule, pendant les décennies qui lui restaient ? Quelle victoire serait-ce, que de se condamner à la solitude pour le reste de sa vie ?

Bien sûr, Bob était un meurtrier. Il avait participé de manière directe au génocide de sa race, et avait personnellement tué bon nombre de ses amis pendant leurs vingt ans de lutte. Tout comme elle.

Elle regarda le vaisseau blob sous un nouveau jour. Elle l’avait sérieusement endommagé pendant son attaque surprise, mais Bob devrait encore être en vie. Les blobs étaient du genre coriace. Peut-être était-il encore temps pour le sauver.

Elle enfila sa combinaison et sortit apporter son aide, pour la première fois de l’histoire de l’humanité, au dernier des blobs.

Date d’écriture: 2020

Une réflexion au sujet de « Destruction mutuelle assurée »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s