Héroïque

Luisants. Tes yeux brillent, plus encore qu’à l’accoutumée. Une larme coule paresseusement jusqu’au bout de ton nez.
Maman, est-ce qu’on va mourir ? »

Je ne l’avais pas réalisé jusqu’à présent. Tu as peur. Peur de cette maladie inconnue, de cette maladie qui vient d’entrer dans ta vie. Qui perturbe ton quotidien, ces mille gestes rassurants qu’on répète jour après jour.
Pas aujourd’hui, ma chérie. Ca… ça t’inquiète, tout ça ? »

Pas besoin de mots. Tu baisses légèrement la tête, la lèvre tremblante. Je te serre dans mes bras.
Tu sais pourquoi tu restes à la maison ? »

Infime hésitation.
Euh… pour pas qu’on l’attrape ? »

Je souris gentiment, t’embrasse sur le front.
Oui, bien sûr. Mais aussi, pour ne pas la transmettre aux autres. En restant à la maison, tu sauves des vies. »

Tu redresses la tête, un éclair de fierté traverse ton regard. Tu ne le savais pas. Je te le dis doucement.
Tu es une héroïne, ma chérie. »

Date d’écriture: 2020

3 réflexions au sujet de « Héroïque »

  1. Hello, histoire of the week très touchante et super travail pour la synthèse, congrats ! Ben oui la chloroquine on n’en sait rien, et c’est étonnant de la part de Raoult, qui s’appuie sur son capital scientifique pour faire passer un traitement non validé scientifiquement… On retrouve tous les biais cognitifs habituels chez ceux qui ont été « soignés grâce » à ce médicament contre notre covidounet. Raoult fait une faute professionnelle grave de mon humble point de vue, et puis il n’est pas sensé être un gourou. Que la suite lui donne raison ou pas.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s