Le rêve

Je n’aime pas être dérangé, dans mon rêve. J’ai mis les huit dernières années de ma vie à le construire, à me fabriquer un nouveau monde, plus beau, plus coloré. Plus joyeux.

Mais parfois, la réalité s’immisce dans mon rêve. Elle le corrompt. Parfois, les drogues ne suffisent plus à isoler mon sommeil paradoxal. Accoutumance au principe narco-actif ? Erreur de dosage par le personnel médical ? Rejet de la toxine par mon corps ?

Quand ça arrive, j’entends des cris. Ma femme qui pleure et me demande de me réveiller. Qui me dit que je lui manque. Ma fille aînée, qui me dit qu’elle me déteste pour l’avoir ainsi abandonnée.

Ou peut-être est-ce la part de mes rêves que je ne peux contrôler ?

 

Je n’aime pas être dérangé, dans mon rêve. Parce que j’ai peur de revenir à la réalité. Celle où j’ai pris le volant, ivre. Celle où ma fille cadette en a payé le prix.

Mais pas dans mon rêve. Dans mon rêve, je la retrouve, joyeuse, insouciante. Les drogues me l’ont prise, les drogues me la restituent.

Je sais bien que c’est faux. Qu’elle n’est plus qu’un fantôme, qu’elle ne vit que dans ma tête. Mais… en ce lieu au moins, elle vit. Et si je me réveille, je la tuerai une seconde fois.

Date d’écriture: 2020

Une réflexion au sujet de « Le rêve »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s