La fête de la femme ?

Ah tiens, Google me dit que c’est la fête de la femme aujourd’hui. Font chier avec ces fêtes commerciales, on a eu la Saint Valentin il y a même pas un mois. Bon, je passerai vite fait au fleuriste lui prendre une rose rouge, j’en aurai pour 4-5 euros, ça ira bien. Ah justement, il y a un autre gars qui râle dessus sur Facebook. Qu’est-ce qu’il raconte ? Que c’est pas la fête des femmes, mais la journée des femmes. Mouais, et alors, ça change quoi ? Woaw, il parle de 25% de différence de salaire ! Attend, je gagne 2500 par mois, ça fait qu’une femme à mon poste toucherait 500 euros de moins. Oh putain, je risque de faire un peu cheap avec ma petite rose.

Qu’est-ce qu’il raconte d’autre ? Qu’en vrai c’est la « journée internationale de lutte pour les droits des femmes », et que ça a été mis en place pour dénoncer les inégalités entre hommes et femmes. Bon, ben je tiendrai bien la porte aux dames au bureau aujourd’hui, rien de tel qu’un peu de galanterie pour montrer que je suis concerné. Eh, ça a pas l’air de lui plaire au gars. Quoi ?! « La galanterie n’est qu’une autre forme d’inégalité entre hommes et femmes. Il n’y a aucune raison de tenir davantage la porte aux dames qu’aux hommes, ces dames sont tout autant capables de le faire. Tout ça relève de la politesse élémentaire et n’a rien à voir avec le sexe de la personne. » Mais il commence à me saouler ce con, les petits cadeaux, ça va pas, la galanterie, ça va pas, qu’est-ce qu’il veut à la fin ? Que je dénonce tout ça ? Mais bien sûr, pour qu’on me prenne pour une de ces suffragettes hystériques. Allez, ça commence à bien faire, je reste sur mon idée de rose, ce sera déjà pas mal.

J’espère qu’elle sera contente quand même !

Date d’écriture: 2018

3 réflexions au sujet de « La fête de la femme ? »

  1. Deux histoires pour le prix d’une cette semaine. Ma petite contribution pour lutter contre les clichés en ce jour. Inutile de dire que si ce personnage fictif ne vous choque pas, c’est que vous êtes concerné au plus près par ce texte…

    J'aime

  2. C’est pas d’la haine, mais ça viendra ? Effectivement. Il suffit de pas grand-chose pour éviter ça, pourtant. Un soupçon de reconnaissance, un zeste de respect, une once d’engagement, et l’émulsion commence déjà à prendre. Ce n’est qu’un début, bien sûr, mais c’est pas rien.

    Très jolie chanson au passage. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s