Le silence

Dans les espaces entre les espaces, aux tréfonds du vide intergalactique, se cachait le Chasseur. Il attendait patiemment, à l’affût, qu’une proie émerge des ombres et entre dans son domaine. Depuis combien de temps était-il ainsi immobile, il n’aurait su le dire. Dans cette veille semi-consciente, le passage des millénaires ne l’affectait pas. Sa transe ne pouvait être arrêtée que par…

Soudain, le signal qu’il attendait. Un faisceau radioélectriques ténu, à plusieurs siècles lumières sur un bord externe de la galaxie. Il se mit instantanément en route, tous ses sens soudainement en éveil.

Plus il approchait, plus les signaux se faisaient pressants. La proie était manifestement inconsciente de son existence, pour faire un tel raffut. Ce serait une mise à mort facile. Le Chasseur aurait ressenti un pincement de cœur, si seulement il avait eu un cœur. Il préférait les défis.

Mais tout son être était maintenant engagé dans le sprint final vers la proie, et reculer n’avait jamais été une option. Il bondit vers un système stellaire des plus banal, identifia la troisième planète comme étant la tanière de sa proie, et fondit sur elle, annonciateur de l’apocalypse. Il en éradiqua quasi instantanément toute vie biologique et se remit en veille, attendant la proie suivante.

Sur Terre, l’humanité, qui avait naïvement envoyé des messages dans le silence intergalactique, était redevenue silencieuse.

Date d’écriture: 2022

Une réflexion au sujet de « Le silence »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s