Prison de temps #6

Je vis dans une prison de temps. Une course permanente contre la montre, du matin au soir. La sonnerie du réveil, un café bien serré pour tenir le coup, et hop, direction le boulot. Réunions de direction, analyse des dernières tendances du business… quand j’ai de la chance, il me reste un quart d’heure pour engloutir un sandwich entre 12h30 et 12h45. Mais pas toujours. Quand je rentre vers 22h, ma vie sociale se résume à m’effondrer dans mon canapé devant la télé en attendant le lendemain. Et bien sûr, si je tente de prendre du repos, de m’en extraire quelques jours, la charge de travail ne cesse d’augmenter en mon absence. On m’a conseillé de démissionner, mais je ne peux envisager ma vie sans mon job.

Mon boulot n’a rien d’une bénédiction. Il est ma prison.

Date d’écriture: 2020

Une réflexion au sujet de « Prison de temps #6 »

  1. C’est clairement un burn out non avoué ! Même si tu y trouves perfidement un semblant de raison d’être…Il faut envisager ta vie avec un autre job ! C’est le genre même de prison dont on peut envisager de sortir même si ce n’est pas forcément chose aisée…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s