Lolema djola feke

Il était une fois un riche businessman en agroéconomie. Ce businessman était d’excellente humeur : il venait d’acquérir les droits exclusifs d’une céréale si prolifique qu’elle poussait deux fois plus vite que les céréales ordinaires.

Il retourna dans ses champs en Afrique, et la distribua aux pauvres paysans qui travaillaient pour lui. Avec générosité, il leur dit que comme cette céréale poussait deux fois mieux, ils pourraient en garder pour eux deux fois plus que les années précédentes.

Puis il retourna vite à ses bureaux à New York, pour ne pas perdre une seconde de vue les cours du marché.

Il revint à la moisson, pour superviser les récoltes. Les céréales avaient bien tenu leurs promesses : la récolte était inespérée, et des files de camions s’engagèrent bientôt sur les routes pour convoyer la nourriture.

Les paysans remplirent leurs greniers de leur part, tout heureux de cette manne providentielle.

Et le businessman retourna à New York, prêt à manger tout cru ses concurrents sur le marché agroalimentaire.

Ainsi s’écoula la première année.

L’an suivant, le businessman revint superviser la récolte. Mais à son arrivée, il eut un choc : tous ses champs étaient en jachère! Rien n’avait été planté!

Il se rendit au village où se réunissaient les paysans, dans une colère noire, et leur demanda pourquoi ils n’avaient rien fait poussé cette année. Tous le regardèrent comme s’il était stupide.

– A quoi bon planter? », lui répondit le chef du village. « Nos greniers sont encore pleins des récoltes de l’an passé, et nos enfants mangent à leur faim. Pourquoi en ferions nous davantage? »

Et le businessman rentra chez lui, dépité. La logique des paysans n’était pas la sienne.

 

Date d’écriture: 2006
Exercice de ré-écriture à partir d’une comptine africaine.

Une réflexion au sujet de « Lolema djola feke »

  1. J’adore cette histoire! Elle replace tellement bien dans son contexte la valeur du travail et surtout son « pourquoi ». Connait ton « pourquoi », sinon tu subiras celui des autres! Heureuse de voir que ces paysans connaissaient bien le leur 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s