Cataclysmes

Une feuille se détache de sa branche, choit sans bruit et effleure la surface en grands cercles concentriques. Le vent se lève, son souffle trace d’étranges chemins au contact de l’eau. Un poisson, effrayé par quelque menace inconnue, brise la limite entre la mare et le ciel avant de fuir de nouveau vers les profondeurs. Une écrevisse fouille la vase quelques instants et se cache sous un rocher en me voyant. Petits cataclysmes dans la vie de l’étang.

A côté de moi, mon ami s’agite:
– Il ne se passe rien, je m’ennuie… on y va ? »

Les cataclysmes ne devaient pas être si évidents.

Date d’écriture: 2013
Aux amoureux de la nature.

lake-chabot

4 réflexions au sujet de « Cataclysmes »

  1. Très poétique… ça fait du bien à ceux qui ne savent pas en écrire (moi par exemple). J’adore aussi regarder la mer, ça me fait le même effet, même quand il ne se passe ‘rien’.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s