Le héros

Quand Sire Georges, le plus courageux des chevaliers, défit l’armée de Furbolg le troll avec seulement dix de ses braves, l’euphorie fut à son comble dans le protectorat. La population le porta aux nues, évinça le lâche gouverneur Siernon – qui n’avait jamais affronté de trolls de toute son existence – et plaça le noble Sire Georges au pouvoir.

Et tous s’endormirent heureux, confiants en l’avenir.

Mais trois jours plus tard, la nourriture manquait. Sire Georges n’avait pas renouvelé le contrat d’approvisionnement avec Serenib, la région agricole voisine.

Une semaine plus tard, les médicaments manquaient. Les apothicaires de la ville de Margeyt n’avaient pas été sollicité et s’étaient naturellement tournés vers d’autres clients.

Deux semaines plus tard, le protectorat tomba à court de fer. Les nains des mines de Prakt n’avaient pas été payés et refusaient de travailler gratis pour le compte du nouveau gouvernement.

Un mois plus tard, après un nombre incalculables d’autres disfonctionnements, la population supplia le gouverneur Siernon de revenir. Quand il accepta, on l’accueillit en héros.

Sire Georges avait peut-être gagné la guerre, mais était un parfait incapable en temps de paix.

Date d’écriture: 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s